plus de 300 personnes ont manifesté ce matin à Bastia. Après s’être rassemblés devant la Préfecture et écouté la déclaration de la CGT, les manifestants ont traversé la ville en musique rejoints par des lycéens on lâche rien

Le 12 septembre nous étions près de 500 000 à manifester dans 200 villes de France et environ 1500 en Corse. Tous ceux qui pariaient sur l’isolement de la CGT et l’échec des mobilisations en sont pour leurs frais. Comment … Lire la suite

Jeudi 21 septembre pourquoi faut-il être encore plus nombreux dans la rue!! Manifestation départ à 10H de la Préfecture.

Nous étions près de 500 000 à manifester dans tout le pays le 12 septembre. 200 manifestations y compris dans de petites localités ont été organisées. De nombreux jeunes, des personnes qui faisaient leur 1ere manif tellement l’enjeu leur paraît crucial faisaient garnissaient les cortèges.

Le gouvernement tente par tous les moyens à sa disposition (et ils sont nombreux et puissants) d’étouffer voir de discréditer la contestation à sa politique qui monte pourtant dans tout le pays. Les provocations sur le statut des cheminots, sa volonté de détruire nos systèmes de retraite, la baisse des APL, montrent que si Macron et sa clique réussissent à faire passer sa loi de casse du code du travail il poursuivra dans sa folie libérale.

Macron vient de nommer un de ses amis économiste afin de travailler à l’instauration d’un SMIC par Région. Le patronat Corse ainsi que la majorité territoriale actuelle rêvent de pouvoir détenir davantage de prérogatives notamment sociales sur le dos des salariés.

En Corse, autant voir davantage qu‘ailleurs nous devons porter haut les revendications sociales au moment notamment ou les élections territoriales de décembre se profilent. C’est aussi le moment de lancer une grande campagne d’adhésion à la CGT, de renforcement et de créations de nouvelles bases syndicales.

Le 22 septembre le conseil des ministre doit adopter les ordonnances de casse du code du travail. Le jeudi 21 mettre tout en œuvre pour être encore plus nombreux pour faire comprendre au gouvernement et au MEDEF que leurs ordonnances ne passeront pas. Distribuons le tract ci joint autour de nous,et invitons les salariés et plus généralement la population à se mobiliser. Ça en vaut vraiment la peine.

Jeudi 21 septembre on se mobilise et on lâche rien!!

Ensemble, faisons du 1er mai une journée de lutte et de mobilisation pour le progrès social, la solidarité et la paix entre les peuples

article CM manif 1er Mai Bastia Le 1er Mai à Bastia manifestons pour le progrès social, la solidarité et la paix entre les peuples. Nous refusons d’avoir le choix entre le pire et le moins pire. Nous voulons le meilleur. … Lire la suite

Le 1er Mai manifestons nombreux à Bastia 10H devant le palais de justice.

Le 1er Mai à Bastia manifestons pour le progrès social, la solidarité et la paix entre les peuples.
Nous refusons d’avoir le choix entre le pire
et le moins pire. Nous voulons le meilleur.

Depuis plusieurs mois, il est martelé que le contexte économique et social ne laisserait entrevoir aucune perspective réjouissante. Seuls les lendemains sombres et douloureux seraient la solution pour sortir de la crise et permettre au pays de retrouver sa place parmi les grandes puissances. Au contraire pour la CGT, les solutions résident dans les valeurs de progrès social, de solidarité et de paix entre les peuples. La CGT participe et apporte son soutien aux luttes sociales aux côtés de tous ceux qui se mobilisent et qui refusent l’austérité permanente et le partage de la misère.

L’accumulation de richesse par une minorité, les milliards d’argent public distribués sans contre partie avec le CICE montrent que les moyens existent pour sortir de cette logique de baisse du coût du travail et de concurrence exacerbée entre les territoires et les populations.
Il est insupportable que certains perdent leur vie au travail, pendant que d’autres la perdent parce qu’ils n’en n’ont pas.
C’est pourquoi nous revendiquons une augmentation des salaires et des pensions, une réduction du temps de travail vers les 32H, l’abrogation de la loi Travail , des moyens supplémentaires pour les services publics et la construction d’une Europe sociale.
Toutes ces propositions sont réalisables à condition de créer le rapport de force et d’inverser la pensée dominante.
En Corse, l’aggravation de la pauvreté, la vie chère et les bas salaires placent des dizaines de milliers de personnes dans des difficulés énormes et le désespoir. L’extrème droite instrumentalise ces drames et sa candidate Marine Le Pen arrive en tête au 1er tour en Corse notamment à Ajaccio et Bastia. Les travailleurs n’ont pourtant rien à attendre d’un parti qui prône la division, s’attaque aux syndicats , aux libertés et aux droits des salariés; y compris en réprimant par la force et les menaces les grèves et les militants de la CGT. Nous appelons à faire barrage au FN .

E Macron principal artisan de la loi travail entend poursuivre et amplifier les politiques d’austérité et de destruction de notre modèle social s’il est élu Président de la République le 7 mai prochain. La CGT l’affirme avec clarté et force, combattra cette politique anti sociale de son programme qui fait aussi le lit de l’extrème droite depuis 40 ans.

Réprésentativité dans les entreprises privées en Corse. La CGT progresse

Les résultats par département et par région concernant la représentativité de chaque organisation syndicale sont désormais connus. Ils concernent les élections dans les entreprises ainsi que le scrutin pour les TPE pour la période de 4 années 2012/2016.

Cette déclinaison territoriale aura des conséquences importantes dans la mesure ou pour la 1ere fois elle servira de base pour la désignation dans chaque département des juges prud’hommes notamment .
Par rapport au précédent résultat qui regroupait toutes les élections pour la période 2008/2012, la CGT recueille 4072 voix et progresse en Corse de 1,29% pour atteindre 29,05%.
Si l’on enlève le résultat dans les TPE de décembre 2016 qui a été marqué par le contentieux juridique entre les confédérations et le STC, la progression de la CGT est encore plus importante.

Ce bon score obtenu dans un contexte régional difficile pour ne pas dire parfois hostile avec la présence en Corse d’un syndicat nationaliste et identitaire encouragé par une partie du patronat local est encourageant. Il prouve que la CGT même s’il n’est plus malheureusement le 1er syndicat sur l’île demeure un point d’appui important pour les salariés.

Près d’un salarié sur trois fait confiance à la CGT. Ce score pourrait très bien s’améliorer si nous pouvions déposer des listes de candidats dans un nombre d’entreprises plus important. En effet un salarié sur deux n’a pu s’exprimer en Corse faute de présence syndicale dans l’entreprise. Et parmi ceux qui ont pu le faire trop nombreux sont les salariés privés du bulletin CGT faute de candidat de notre organisation.

Il est donc important alors que la loi travail commence à faire ses effets destructeurs pour les droits des salariés, que le patronat Corse amplifie sa politique de bas salaires trouvant dans la politique d’austérité des gouvernements successifs des arguments de poids, que les salariés s’organisent avec la CGT.

Alors pas un jour à perdre allons au contact des salariés créons des bases syndicales et votons et faisons voter partout CGT.