Jeudi 21 septembre pourquoi faut-il être encore plus nombreux dans la rue!! Manifestation départ à 10H de la Préfecture.

Nous étions près de 500 000 à manifester dans tout le pays le 12 septembre. 200 manifestations y compris dans de petites localités ont été organisées. De nombreux jeunes, des personnes qui faisaient leur 1ere manif tellement l’enjeu leur paraît crucial faisaient garnissaient les cortèges.

Le gouvernement tente par tous les moyens à sa disposition (et ils sont nombreux et puissants) d’étouffer voir de discréditer la contestation à sa politique qui monte pourtant dans tout le pays. Les provocations sur le statut des cheminots, sa volonté de détruire nos systèmes de retraite, la baisse des APL, montrent que si Macron et sa clique réussissent à faire passer sa loi de casse du code du travail il poursuivra dans sa folie libérale.

Macron vient de nommer un de ses amis économiste afin de travailler à l’instauration d’un SMIC par Région. Le patronat Corse ainsi que la majorité territoriale actuelle rêvent de pouvoir détenir davantage de prérogatives notamment sociales sur le dos des salariés.

En Corse, autant voir davantage qu‘ailleurs nous devons porter haut les revendications sociales au moment notamment ou les élections territoriales de décembre se profilent. C’est aussi le moment de lancer une grande campagne d’adhésion à la CGT, de renforcement et de créations de nouvelles bases syndicales.

Le 22 septembre le conseil des ministre doit adopter les ordonnances de casse du code du travail. Le jeudi 21 mettre tout en œuvre pour être encore plus nombreux pour faire comprendre au gouvernement et au MEDEF que leurs ordonnances ne passeront pas. Distribuons le tract ci joint autour de nous,et invitons les salariés et plus généralement la population à se mobiliser. Ça en vaut vraiment la peine.

Jeudi 21 septembre on se mobilise et on lâche rien!!

Formation de Formateur.rice au Centre Benoît Frachon à COURCELLE (du 3 juillet au 7 juillet 2017)

« C’est un lieu idéal », « Un cadre qui favorise l’appropriation des savoirs CGT », « plus de 20 ans que je suis militant et je ne connaissais pas le centre, quel regret »… Ce sont quelques propos de camarades qui sont venus récemment en stage au centre Benoît Frachon.
Situé dans la vallée de Chevreuse le centre accueille les formations organisées par la confédération, les fédérations, unions départementales et syndicats. Ainsi plus de 200 stages ont été réalisés en 2017 avec la participation de quelques 1630 militants.
Si les conditions d’accueil et d’hébergement sont excellentes grâce à une équipe attentive au bien être de chacun(e) soulignons l’atout d’un lieu confédéralisé où l’échange est riche en formation mais aussi durant les temps de pauses et de convivialité entre stagiaires.
Le centre Benoît Frachon c’est aussi l’accès à la culture et aux loisirs avec sa bibliothèque, son service documentation, ses spectacles vivants, expositions et diffusions de films, ses œuvres artistiques jalonnant le parc de 7 hectares, son café littéraire hebdomadaire, ses installations sportives avec une salle dédiée et un parcours santé, son coinvivial, espace de détente et d’échanges.
Benoît Frachon estimait que : « quiconque néglige sa formation théorique se voue inéluctablement à la stagnation et plus au recul », le centre qui porte son nom participe à répondre à sa préoccupation.

Objectifs de la formation : Les stagiaires seront outillés pour animer une formation syndicale CGT déjà construite et y intervenir.

Pour info:
« Ce qui se passe à Frachon, reste à Frachon ».
Bien qu’inspirée en partie de faits réels, les personnages et situation décrits dans cette série de vidéo sont purement fictifs.
Bon visionnage.



Report des élections TPE du 30 décembre au 13 janvier 2017

Élections TPE : les salariés méprisés, la CNOV bafouée, les syndicats ignorés… Le gouvernement se ridiculise ! La réunion de la commission nationale des opérations de vote (CNOV) convoquée, ce 16 novembre, n’aura été qu’une mauvaise farce ! Alors que cette instance avait … Lire la suite

Jeudi 19 mai Belle manif à Bastia

20160519_103019_resized 20160519_103609_resized 20160519_111306_resized 20160519_111426_resized 20160519_112732_resized 20160519_112902_resized20160519_111737 20160519_100440Beaucoup de monde ce matin dans les rues de Bastia. Un cortège coloré et bruyant de 80 véhicules parti de Furiani derrière 2 camions de pompiers à rejoint la préfecture. Plus de 300 personnes se sont retrouvées devant la préfecture dans l’unité syndicale déterminés à poursuivre la lutte contre la loi travail mais aussi pour l’emploi et les salaires.
On lâche rien