Belle mobilisation « contre le projet de fermeture du comptoir de vente d’AIR FRANCE à CALVI »

Notre organisation syndicale dénonce le projet de fermeture du comptoir de vente de Calvi.
Le projet dit « d’accompagnement » comme le dit Air France est inacceptable
Aujourd’hui ce sont huit familles qui sont concernées, huit familles Corses, huit familles Balanines.
Les conséquences pour la micro région seront désastreuses
Tant sur le contexte social pour les agents concernés que sur le rapport humain et le service public que nous nous devons de rendre à nos usagers.

L’aéroport de Calvi connaît depuis l’an 2000 à ce jour une augmentation de son flux passagers de 24%
Une fréquentation en escale de l’ordre de 320 000 personnes l’année dernière, qui ne trouveront plus la marque Air France visible dans l’aéroport de Calvi, et le service public en face à face n’existera plus.
Les usagers désireux de demander conseil quant à leur billet, seront en errance totale dans le hall de l’aéroport.
Il n’y aura plus d’oreille attentive quant au traitement des dossiers en cours, les vols retardés, les problèmes météorologiques à chaud, les déroutés ou tout simplement rectifier une erreur de billet ou un départ immédiat.
Il y a quelques semaines, une session extraordinaire de l’Assemblée de Corse votait l’augmentation de sièges sur la ligne Marseille au départ de Bastia et Ajaccio pour une meilleure flexibilité, particulièrement pour les déplacements pour motif médicaux. Cela renforce l’importance d’avoir des agents physiquement en escale pour les accompagner. Il est d’une importance capitale et du devoir de chaque élu de Corse au service des citoyens de garantir à ses administrés l’accès aux soins, et la présence physique des agents pour la résolution des problèmes qui peuvent y faire obstacle est indispensable.
Le projet de fermeture du comptoir vente d’Air France Calvi tend vers une paupérisation de la micro région, alors que celle-ci est l’une des plus touristiques de Corse. Air France vante les mérites de son super service web, elle en oublie l’essentiel : l’humain !

Les projets direction dits d’accompagnement pour ces agents sont :

La mutation :
La mutation sur ORY ou NCE. Le fait d’exercer le même boulot ailleurs que l’on exerçait sur l’escale de Calvi est à notre sens paradoxal ! Pourquoi rendre ce service voire le renforcer ailleurs, et le supprimer sur cette escale ???
Surtout en ayant comme prétexte que nous ne sommes plus assez nombreux sur Calvi et que le service n’est pas rentable…C’est le principe même des OSP et le service de continuité territoriale qui sont en péril aujourd’hui et dans les années à venir.

Aller travailler sur Bastia ou Ajaccio :
Imaginons un instant … selon les propositions d’Air France ces agents devraient tous les jours faire au minimum deux heures et demie de route en voiture pour prendre leur vacation et la même chose pour rentrer chez eux ?!

Le télétravail :
Pour la plupart domiciliés dans les villages reculés de la Balagne. De fait des conditions d’accès à internet relativement aléatoires avec un changement radical de leurs conditions de travail impliquant une réorganisation totale pour leur vie privée, et leur pouvoir d’achat qui s’en trouverait diminué de plusieurs centaines d’euros par mois.

Ce sont aujourd’hui 36 Communes de la région Balagne que la direction d’Air France incite à la révolte contre AF, ce sont 30 000 habitants en période de basse activité et plus d’un million de touristes qui se déploient sur la région Balagne que nous pourrions servir et où la marque AF doit être présente et visible en région , un potentiel de « CLIENTS »  comme Air France les nomme communément, qu’AF décide de laisser pour compte.

Air Corsica ayant repris en propre la vente de ses billets, affaiblissant le partenariat historique entre les deux compagnies, a tout de même choisi de sous-traiter cette activité à Air France dans ses comptoirs en aéroport. Cela nous permet d’assurer la totalité de ce service public en Corse, à travers les agents qui représentent la marque Air France physiquement et pour lequel nous sommes rémunérés. La direction d’Air France préfère aujourd’hui se séparer d’une activité pour faire des économies plutôt que de reprendre de l’activité, préserver celle que nous avons, voire créer de la recette supplémentaire. Comme quoi, l’histoire se répète !
C’est exactement le même scénario qu’en 2012, quand Air France se séparait de l’activité ATR sur les escales de Bastia et Ajaccio, affirmant que nous n’étions pas suffisamment nombreux pour la traiter : évidemment plus nous avons d’activité moins il est facile de se séparer de son personnel au sol. Et donc une attrition de celle-ci est plus justifiable pour dénoncer un sur effectif
Air France s’était pourtant réengagée dans la DSP sur l’escale Calvi pour servir les usagers de toute la Corse. C’est en ce sens que AF/ hop/ et Air Corsica ont apposé leurs signatures en bas du contrat, garantissant la bonne tenue du cahier des charges.
La compensation financière liée à la DSP embellit les bourses d’air France, malgré sa dégressivité. Une dégressivité forçant la compagnie à toujours plus d’économie sur ses couts d’assistance en escale et par définition sur ses personnels.
Nous ne serons pas une simple variable d’ajustement d’air France.
La DSP elle-même évoque les réductions d’effectifs prévues par Air France et la diminution de moitié des frais d’assistance en escale. Après la fermeture des agences en ville de Bastia et Ajaccio, la fermeture du comptoir de Calvi.
Ajaccio Bastia Calvi, même combat !

Les agents des deux autres escales Ajaccio, Bastia ont tenu ce jour à montrer leur soutien aux personnels de Calvi en exerçant leur droit de grève de deux heures.
Aujourd’hui c’est le jour du CE, le jour où Air France présente son projet de mort du comptoir de Calvi, aux représentants du personnel. En ce moment même, une déclaration des élus, est lue en séance pour alerter la compagnie des effets néfastes de sa gestion calamiteuse et de ses projet plus que douteux quant à l’avenir de tous les personnels Air France en Corse

Notre organisation syndicale porte une revendication et ce depuis des décennies
TRAVAILLER Où JE VIS !
Un accord initié par notre organisation syndicale a été conclu avec Air France, pour une meilleure efficience économique basée sur des réorganisations afin de garantir l’emploi local jusque fin 2019.
Il ne peut en être autrement pour les personnels de Calvi
Pour rappel Air France envisageait de procéder à des départs contraints fin 2017, et sans aucune visibilité sur la future DSP ne peut offrir de garantie au-delà de 2019.
Cependant, et à notre sens, réorganisation ne peut vouloir dire fermeture des services dans le contexte du maintien de l’emploi local, et cela vaut pour toutes les escales où il y a du personnel Air France en Corse.
C’est à se demander ce qu’il en sera lors de la prochaine DSP, si prochaine il y a …
La fermeture du comptoir de Calvi fait peser de profondes inquiétudes quant au maintien du contrat avec Air Corsica, y compris dans les deux autres comptoirs de l’ile et donc, quant à leur pérennité. Tant pour les comptoirs que pour tous les autres services qui seront impactés par de nouvelles formes de réorganisation
Les incertitudes sont nombreuses pour les agents d’Air France en Corse : La DSP sera-t-elle renouvelée, le partenariat Air France Air Corsica continuera-t-il de s’étioler au détriment des agents, quel est le projet d’Air France pour ses personnels ?
Cela pourrait augurer un conflit social de grande envergure. Les personnels Air France représentent plus de 300 familles Corses (4% du PIB et quelques électeurs), tout le monde a un cousin un ami, un fils ou un frère travaillant à Air France et la solidarité dans l’île est exemplaire.

Déclaration des agents Air France du comptoir vente de Calvi

La décision d’Air France de fermer notre comptoir vente de Calvi n’est pas sans conséquences.
La compagnie passe outre les besoins de nos usagers quant au service que nous leur devons.
Comment allez-vous faire demain, sans nous, pour pouvoir résoudre vos problèmes liés aux irrégularités d’exploitation, vols déroutés, retards, annulations, mauvaises conditions météo ?
Qui sera à votre écoute si vous ne savez pas changer vos billets, si vous ne savez pas comment vous les faire rembourser ?
Ou trouver des solutions pour pouvoir se rendre à des rendez-vous médicaux importants de dernière minute ?
Plus personne en face à face et à votre écoute !
Vous aviez jusqu’ici l’habitude d’avoir un contact direct avec nous, et cette relation de proximité est aujourd’hui, avec la décision prise par Air France, réduite à néant !
Malgré tous les efforts que nous avons fournis depuis plusieurs mois afin d’assurer notre mission auprès de vous, malgré les conditions difficiles que nous avons connues et auxquelles nous avons fait face jusqu’à présent, force est de constater que nos objectifs les nôtres, LES VÔTRES, ne sont pas les mêmes  que ceux d’air France !
Et c’est la vie de plusieurs familles qui aujourd’hui, se trouve en péril.
Qu’allons-nous devenir, qu’allez-vous faire?
Derrière ce comptoir, ce sont des hommes et des femmes qui se sont investis afin de rendre le meilleur service possible.
Devrons-nous quitter notre région, nos vies, nos familles, dans le seul but de pouvoir continuer de travailler ?
Devrons-nous partir sur le continent pour rendre à d’autres le service que nous vous rendions jusqu’à présent ou faire 2 h 30 de route matin et soir pour gagner notre pain ?
Devrons-nous nous séparer de ce que nous avons mis des années à construire pour assurer le service public ?
Est-ce que ce nouveau service public informatisé pourra satisfaire les 320 000 passagers qui transitent par l’aéroport de Calvi ? ……….Pas sûr….
Est-ce que le tourisme, fondement de l’économie locale s’en trouvera servi ?

Moralité : Soyez connectés, c’est le prix à payer… !
SIGNEZ LA PETITION
https://secure.avaaz.org/fr/petition/direction_commerciale_regionale_Mediterranee_Air_France_Marc_Baillart_le_maintien_du_comptoir_vente_Air_France_a_laeropo//?launch

Mesdames, Messieurs les élus,

Nous apprenons ce jour le projet d’Air France de fermeture du comptoir vente de l’aéroport de Calvi.
Ce comptoir, véritable outil de service public en Balagne, disparaîtra dans les tous prochains mois, si nous ne nous y opposons pas !
Ceci représenterait un sinistre économique et social.
Pour la région tout d’abord, qui y perdrait un point de vente physique, offrant disponibilité, conseil, et réactivité, non seulement pour l’achat de billets d’avion ou de services, mais également pour le traitement des irrégularités d’exploitation.
Comment demain, un usager du transport aérien pourrait-il acheter un billet à la dernière minute à l’aéroport ?
Qui pourra le renseigner sur les tarifs et horaires de vols ?
Et en cas d’irrégularité d’exploitation (vol retardé, annulé ou dérouté), comment pourra-t-il, seul, reprogrammer son voyage ?
Par téléphone ? Sur internet ?
Quelques-uns, les mieux habitués y parviendront peut-être, pour les autres … ?
Combien de fois les agents du comptoir de Calvi ont-ils permis à des familles de partir faire soigner leur enfant, malgré une erreur de réservation, malgré des conditions météo difficiles, trouvant un autre itinéraire, permettant d’assurer un rendez-vous médical ?
Les agents du comptoir Air France de Calvi, en sous-effectif depuis des mois, conscients du caractère de service public de leur métier dans leur région, ont donné tout ce qu’ils pouvaient pour continuer d’assurer leur mission, travaillant et se relayant sans compter pour permettre l’ouverture du comptoir et offrir le meilleur service possible aux usagers.
Ils ont résisté pour pouvoir poursuivre cette mission, essentielle à la région, mais également garante de leurs emplois.
Aujourd’hui leur est annoncé le projet de fermeture de leur comptoir pour cause de … sous-effectif ! Alors qu’ils ont porté à bout de bras cette activité pendant des mois !
Qu’on leur donne les moyens de poursuivre leurs efforts ! Qu’on leur donne les moyens d’assurer leur mission !
Les agents d’Air France en Corse ont toujours eu au cœur et à l’esprit le caractère humain et social de leur métier, en pleine conscience du service à rendre au public, mais également des enjeux économiques.








http://www.corsenetinfos.corsica/Plus-de-200-personnes-a-l-aeroport-de-Calvi-pour-s-opposer-a-la-fermeture-du-comptoir-Air-France_a25973.html

http://www.corsenetinfos.corsica/Fermeture-du-comptoir-Air-France-Une-delegation-recue-a-la-sous-prefecture-de-Calvi_a25974.html

http://www.corsenetinfos.corsica/Veronique-Genest-a-l-origine-d-une-petition-pour-dire-non-a-la-fermeture-du-comptoir-Air-France-de-Calvi_a25977.html

http://www.telepaese.corsica/Nutiziale/Nutiziale/La_Balagne_mobilisee_pour_sauver_le_comptoir_de_la_compagnie_Air_France-TPpEyvOFox

http://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/emissions/jt-1920-corse-corsica-sera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *